blue Belle Beille

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/10

Deux contraintes photographiques :
prise de vue en lumière tungstène et surexposée.

C’est une promenade dans un quartier des années 50.

Une initiation à l’horizontalité grâce à des bâtiments pas très hauts et étendus.

De nombreuses trajectoires ponctuées de rencontres avec des personnes qui m’ont accueillie chez elles, m’ont fait partager leur fête de quartier, leur rodéo de motos.